Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

KILIMANDJARO, UN SOMMET POUR UNE RAMPE

Sensibiliser au handicap et convaincre les pouvoirs publics à agir concrètement : gravir le sommet physique du Kilimandjaro, et le sommet de l'état.


LA LETTRE DE YANN JONDOT : LE PROJET KILIMANDJARO

Publié le 4 Juin 2017, 17:05pm

LA LETTRE DE YANN JONDOT : LE PROJET KILIMANDJARO

Si nous entreprenons aujourd'hui de gravir le Kilimandjaro, c'est pour pouvoir porter un message.

J'interpelle ainsi les autorités et les parlementaires.

Bon nombre de nos concitoyens atteints d'un handicap se voient contraints, empêchés, voire exclus dans leurs mouvements, dans leurs activités professionnelles, leurs loisirs...

Nous avons, en France, une devise qui nous unit toutes et tous. La démarche que j'entreprends s'inscrit dans l'esprit de cette devise, de ces trois mots :

 

- LIBERTE de pouvoir vivre et circuler, pour tout un chacun

- EGALITE dans l'accès aux métiers, aux services, aux loisirs

- FRATERNITE, ce qui induit solidarité. Nous n'accepterons jamais l'exclusion.

 

Une loi existe, la loi ADAP (Agenda D' Accessibilité Programmé).

Cette loi demande aux communes et aux entreprises des efforts financiers considérables pour développer et faciliter l' accessibilité.Il faut les aider à répondre aux exigences de la loi afin de la rendre réalisable, en les soutenant financièrement dans cette démarche.

 

Mon message propose trois grandes actions possible qui permettent d'inciter et d'accompagner ces efforts financiers :

  • Je propose qu'une partie (à hauteur de leur implication dans la question du handicap) de l'enveloppe parlementaire des députés et sénateurs soit consacrée à aider les 36000 communes de France à développer leur accessibilité.
  • Il est important de créer un label qualité "accessibilité" attractif, pour les communes ayant réalisé les travaux.
  • Réfléchir à de nouvelles aides plus réalistes et donc plus motivantes pour la réalisation des différents travaux d'accessibilité (avantage fiscal...) pour les entreprises privées. Ces deux derniers points nécessiteront le travail d'une commission parlementaire, dans laquelle les personnes handicapées doivent être "acteurs".

Certains me disent qu'il faut pour cela soulever des montagnes, nous ne les soulèverons pas, c'est vrai !

Nous les gravirons. J'en gravirai une et je ferai entendre mon message, notre message du sommet du Kilimandjaro, et ensuite, je le porterai en mains propres au sommet de l'état.

Il est bien évident que ces ascensions nécessitent le soutien de tous nos parlementaires.

 

Yann JONDOT.

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents